mardi 24 avril 2012

Quel résultat de la stratégie Mélenchon contre le FN ?

Avant-hier, j'ai dit à notre camarade Partageux que je trouvais problématique la réflexion sur "que se serait-il passé si Mélenchon n'avait pas attaqué durement Marine Le Pen ?" Pour lui, pas de doute, Mélenchon a limité la casse.

Depuis hier, je discute avec le Faucon qui, lui, pense exactement le contraire. Selon lui, la campagne très agressive du FdG envers la droite dans son ensemble a poussé les électeurs vers le FN. Un échec, donc...

Le problème, pour tirer une conclusion, est qu'il faut trancher une problématique toute différente : qu'est-ce que le vote FN ?

Si le vote FN était purement protestataire, ce dont je doute de plus en plus, il aurait été possible au FdG de convaincre des électeurs de revenir vers la gauche. Dans ce cas, on ne peut de toute façon pas savoir quel a été l'impact de la campagne de Mélenchon, vu qu'il était là et qu'il n'y a pas encore eu d'enquête pour cerner les motivations des électeurs frontistes et de ceux du FdG.

Si le vote FN est un vote d'adhésion, Mélenchon peut faire la danse du ventre aussi longtemps qu'il veut, il y a peu de chance que cela ait un quelconque intérêt.

J'imagine que le vote FN est un mélange des deux, comme doivent d'ailleurs l'être tous les votes. Finalement, beaucoup d'électeurs changent d'avis à chaque élection.

Une chose est sûre, cependant : Mélenchon est parvenu à attirer à lui 4 millions de personnes, alors que le PS a augmenté son total de voix par rapport à 2007 et que beaucoup ont voté Hollande alors qu'ils pensaient Mélenchon. D'où viennent ces électeurs ? Je maintiens qu'ils ne viennent que très minoritairement de la droite, beaucoup plus de toute la gauche déçue depuis 25 ans par le PS et cherchant un discours plus radical et de rupture. Si tous ces gens sont sortis de l'abstention où ils se cantonnaient, alors, on peut dire que mécaniquement, le vote FN a diminué en proportion, mais pas en voix malheureusement.

Quand à la stratégie contre le FN, il faudra la poursuivre. Démonter le discours de Marine Le Pen et montrer ce qu'il sous-tend idéologiquement doit être une priorité. On aimerait d'ailleurs que tous les partis républicains s'y mettent. Apparemment, c'est pas pour tout de suite...

24 commentaires:

  1. oui, le vote de gauche progresse plus que le vote FN, on ne le dit pas assez....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela arrange les médias de ne pas le dire trop...

      Supprimer
  2. Ce qui frappe c'est l'écart entre le FdG et le FN;

    D'un côté un parti sans appareil militant, au programme de plus en plus attrape tout (de la gauche, de la droite, le tout de plus en plus vaguement structuré autour d'un projet anti immigré)

    De l'autre le FdG qui est exactement l'inverse, surtout par sa posture intellectualiste (référence historique, discours dense...).

    L'un séduit le vote ouvrier des précaires et chômeur avec une ligne programmatique simple (simpliste), l'autre les CSP+, d'aucun dirai "bobo".

    Si on s'en tient à l'idée d'un vote protestataire que j'appellerai plutôt de rupture, de contestation des choix opérés depuis 30 ans, chaque camps séduit des groupes sociaux différents (classe sociale et surtout géographiquement).

    L'enjeu reste donc de savoir comment la gauche peut renouer avec le vote des précaires, et non pas seulement de l'enseignement supérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lors du rassemblement de la Bastille, il n'y avait pas que des cadres et des profs de fac, loin de là. C'était très divers et très mixte. Je n'irai donc pas jusque là. D'autre part, quand on regarde les résultats de Paris, terre des bobos par excellence, Mélenchon y fait son score national.

      Supprimer
  3. Les seuls coupables dans cette histoire sont les médias de part leurs censures vis à vis du FG, de leur soutien vis à vis du FN et de leur capacité a embrouiller les esprits.... Il faut passer beaucoup de temps à lire pour comprendre les rouages du système et tous n'ont pas forcément les moyens ni le temps de s'instruire pour suivre la politique actuelle... je fais parti des précaires et pourtant j'ai voté le programme du Front de Gauche. Il faut absolument informer les gens sur le fonctionnement de cette machine infernale!!! Ils sont nombreux à ne pas comprendre les enjeux et à voter pour une image ou une personne.... Comme ils sont perdus dans ce flux d'information, ils ont le sentiment de ne pas être fait pour faire de la politique (c'est trop ennuyant, trop compliqué, trop brouillon, tous les mêmes ect....) Relever le niveau d'instruction, se battre contre les inégalités à l'école, cessez d'ennuyer nos mômes avec des notes et des évaluations permettraient peut être d'apporter un éclairage intellectuel et politique pour pouvoir se rebeller. mais est-ce là l’intérêt d'un gouvernement qui pense que ce ne sont pas les gens d'en bas qui vont gouverner? "Autant les garder ignorants au moins on peut les manipuler!!!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les médias ont un rôle mais ils ne suffisent pas. Mélenchon les a suffisamment dénoncés, et il les a plutôt bien utilisés, je trouve.

      Supprimer
    2. j'ai donc soulevé le problème d'instruction qui pose un problème face à des médias trop flou, compliqués et qui envahissent les esprits d'information .....

      Supprimer
    3. Totalement d'accord. Le FdG se proclame d'ailleurs mouvement d'éducation populaire. C'est une bonne chose.

      Supprimer
  4. J'ai suivi votre échange, chez FalconHill, et je dois lui donner en partie raison. Le problème est qu'en tirant un bilan, on se sent obligés d'être à moitié "binaire" (la campagne de Mélenchon, le Front de Gauche a fait un joli score, encore inespéré il y a deux ou trois mois mais sa campagne contre MLP a été en échec). Il y a trop de gens sûrs d'eux. Regarde le billet de GdeC à propos de Hollande qu'il déclare qu'il va parler aux électeurs du FN. Selon lui, ça serait mal...

    Ce qu'il y a de sur, c'est qu'il faut proposer quelque chose aux électeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce que penche GdC de cette question. Je sais qu'il avait dit qu'il ne voterait pas Hollande, je ne sais pas où il en est maintenant.

      Pour la question de Hollande avec le FN, tout dépend de l'angle choisi pour le faire. Je n'ai pas encore lu ses contributions là-dessus.

      Pour Le Faucon, dire que Mélenchon est responsable de la hausse du FN, je pense que c'est à côté de la plaque, mais je ne vis pas dans le Gard et j'ignore les dynamiques locales.

      Je ne comprends pas ce que tu veux dire par "Il y a trop de gens sûrs d'eux."

      Le FdG a un programme très argumenté sur de nombreux points et a une proposition pour les électeurs.

      Supprimer
  5. Je trouve votre analyse extrêmement partiale. Juger de la stratégie du Fdg à l'égard du FN mériterait certainement un peu plus d'approfondissements. Tellement facile de se cantonner en disséquant les votes d'adhésions à ceux de protestations...
    Quoiqu'il en soit, le FN est un des fléau de notre société, il surfe sur tout depuis des décennies et le PS, tous fronts levées pour sa victoire possible, a totalement abandonné la lutte. J'estime quant à moi, que le FdG a relevé la tête et a combattu les idées du FN de façon claire et brillante. Chaque jour méritait son attaque, et c'est aussi de ce combat que JLM a su séduire de nombreux électeurs. Et oui, il a été bien seul...D'ailleurs, nous verrons les postures du PS quand l'UMP va les attaquer sur les questions aussi piquantes que le vote des étrangers ou l'immigration, etc. Quant à dire si le FdG a récupéré qq voix du FN : BIENSÛR !. Le Fn base son positionnement sur le mal être de bcp d entres nous a se sentir exclus, opprimés, il y réponds par le rejet des institutions, des elites et des étrangers. Le FdG a d'autres réponses, bien plus saines et correctes : quelque soit ta couleur ou ta religion, c'est de ta classe sociale que vient la plus grande oppression.
    Pour le reste, penser que critiquer le FN c'est leur faire de la pub. Alors interdisez SOS Racisme etc..C'est totalement débile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous sur le fait que le PS a abandonné la lutte contre le FN et s'est cantonné au vote utile.

      J'ai voté Mélenchon et je pense que sa stratégie était la bonne.

      Je doute qu'il ait récupéré beaucoup d'électeurs frontistes mais je souhaite que vous ayez raison. S'il l'a fait, MLP en a trouvé d'autres en tout cas.

      Je n'ai jamais dit que critiquer le FN était leur faire de la pub. Relisez l'article.

      Supprimer
  6. Je ne connais pas le nombre d'électeurs ex FN qui ont pu voter JLM, mais je sais qu'ils existent. La stratégie étaient de récupérer leur colère, et de la canaliser, le programme "L'humain d'abord" était alors assez efficace. Maintenant le FN nous pourrit la vie depuis bien longtemps, ce n'est pas en 6 mois de campagne que nous arriverons à le banir, mais si la route est longue, je suis fière d'avoir participé et de continuer ce combat.
    Pour ce qui est de la critique / pub FN je parlais de Le Faucon ( " le Faucon qui, lui, pense exactement le contraire. Selon lui, la campagne très agressive du FdG envers la droite dans son ensemble a poussé les électeurs vers le FN"

    RépondreSupprimer
  7. Mais enfin, pourquoi voudriez-vous que le PS combatte le FN, puisque le vote Fn profite avant tout au PS ? Un peu de logique politique, bon sang de bois !

    RépondreSupprimer
  8. Ce n'est pas une raison pour le laisser s'en tirer comme cela.

    RépondreSupprimer
  9. Cher Didier, je ne vois pas en quoi le FN peut profiter a la gauche. tout ce que je sais, c'est que le dernier a s'en être servi, et largement, s'appelle N.S et qu'il continue pour ramasser des voix et tenter d'assurer son poste le 6 mai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, si vous ne le voyez pas, Mitterrand, lui, le voyait très bien !

      Et vous vous trompez grossièrement à propos de Sarkozy : s'il a gagné aussi largement en 2007, c'est justement parce qu'il a réussi à faire baisser le FN (ce qui lui retombe sur la margoulette en ce moment, du reste). Alors que l'intérêt du PS est bien que le FN soit le plus haut possible. Notamment au moment des législatives, car le FN peut alors provoquer des triangulaires de second tour qui sont souvent fatales à la droite "classique".

      Quant à assurer son poste le 6 mai, je pense qu'il n'y parviendra pas, justement parce que, s'étant foutu de la gueule des électeurs du FN durant cinq ans, ceux-ci ont une vraie dent contre lui. et comme Marine Le Pen semble juger que son intérêt politique est une défaite de Sarkozy, pour apparaître comme une sorte de recours lorsque Hollande se sera vautré…

      Supprimer
    2. La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne rassemble dans un même document les libertés et droits fondamentaux protégés dans l'Union européenne. L'Union européenne a introduit et initié un large éventail de mesures pour lutter contre les différentes formes et manifestations de racisme et de xénophobie. Je ne comprends pas alors pourquoi le Fn, parti politique, se donne le droit de faire appel à la haine raciale et pousse ses électeurs à la xénophobie!!! C'est face à la justice que l'on doit faire appel pour protéger le peuple d'idées aussi extrêmes!!!!

      Supprimer
    3. Ah, "protéger" le peuple en maniant le gros bâton judiciaire ! Comme cette idée en dit long sur vous-même, mon pauvre ami ! Et dire que vous ne sentez même pas tout le mépris qui s'écoule de vos babines pour ce même peuple que vous voudriez "protéger", sans doute parce qu'il est bien trop bête pour réfléchir par lui-même, n'est-ce pas ?

      Et je vous défie de me citer un texte, un seul, dans lequel Marine Le Pen aurait fait appel à la "haine raciale", ou même à la "xénophobie".

      Supprimer
  10. Oui Mitterand, 81, etc...oui oui..et depuis?
    Mais je maintiens, le seul à s'être gavé de la montée du FN et qui y a participé c'est Sarko et la droite. Plus les gens ont peur, plus ils votent FN, plus il faisait en sorte de les récupérer.
    Depuis 5 ans, ils ne s'est pas totalement foutu d'eux, regardez la politique d'immigration de ce garçon...les votes FN du premier tour le sanctionnent sur sa politique économique. D'ailleurs, ils ne seront pas rancuniers au 2 nd tour.

    RépondreSupprimer
  11. Entièrement faux ! Sarkozy a réussi UNE fois à piéger le FN, en 2007. Aujourd'hui, ça lui retombe méchamment sur la figure et il se retrouve englué dans cette toile, qui, je le maintiens, n'a jamais profité qu'à la gauche.

    Quant à la politique d'immigration de Sarkozy, vous prenez ses rodomontades pour des actes : les étrangers (légaux et illégaux) ont continué d'affluer par centaines de milliers chaque année, on a continué de distribuer les certificats de naturalisation comme des pin's. Pour faire plaisir et faire croire qu'on agissait, on a expulsé trois poignées de romanos qui, expulsés le matin étaient déjà de retour pour le dîner. Quant au Kärcher promis aux cités mises en coupes réglées par les malfrats, on l'a remplacé par toujours plus de subventions et de "politique de la ville".

    Vous croyez que les électeurs du FN ont oublié tout cela ? Non, non : je vous fais le pari qu'ils vont faire gagner Hollande dans dix jours. Même si ça vous ennuie que votre héros doivent sa victoire à ce ramassis de xénophobes stupides et nauséabonds. Mais, après tout, Mitterrand a reconnu avoir dû sa victoire de 1981 à Jacques Chirac : c'est une habitude, à gauche, de devoir sa victoire à l'adversaire…

    RépondreSupprimer
  12. La plus grande partie des électeurs du Front voteront NS (44 % selon lesdernières estimations)..et vous me dites que ca profite à la gauche?
    La politique d'immigration de NS n'a pas grand chose à envier aux doléances des frontistes. C'est vous cacher les yeux que d'estimer que peu de gens ont été renvoyer chez eux et/ou privés de visas. Combien on été stigmatisé? La France a meme été condamnée par l'Europe ! Du jamais vu!
    Quant à mon héros, il n' en est pas un et ne devra sa victoire qu'au peuple de gauche qui s'est rassemblé.

    RépondreSupprimer
  13. Pff…

    Non, rien. OK. Pensez ce que vous voulez, écrivez comme vous le sentez. Si je suis encore vivant, on en reparlera dans vingt ans.

    J'espère pour vous (et pour eux) que vous n'avez pas d'enfant, c'est tout.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi vos doléances, et je verrai.

La modération des commentaires est activée 14 jours après la publication du billet, pour éviter les SPAM de plus en plus fréquents sur Blogger.