lundi 19 octobre 2009

On ne regarde pas assez souvent le ciel.

Durant un de mes voyages scolaires, nous étions, après une harassante journée de visites, en train de retourner vers notre lieu de résidence. Par la fenêtre du car, nous profitions d'un merveilleux coucher de soleil.

C'est alors qu'une élève, assise derrière moi, dit à sa voisine :

"C'est dommage, on ne regarde pas assez souvent le ciel."

PS : demain, retour des billets politiques.

11 commentaires:

  1. Ça me fait penser à un magnifique texte en prose de Baudelaire, "L'étranger". Fais gaffe quand même que tes élèves ne regardent pas trop le ciel pendant les cours :)

    RépondreSupprimer
  2. Regarder le ciel, c'est vrai...

    Ce soir, il devient gris... Le village à coté à sorti les barques. J'espère que...

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. @ Paul : ne t'inquiètes pas pour eux. Depuis mon lycée, la vue ne vaut pas le coup.

    @ Faucon : les barques ?

    Toi, tu n'auras qu'à t'envoler avec Falconette...

    RépondreSupprimer
  4. Ca me rappelle un sketch de Coluche.

    - Le soir, le soleil se couche ! C'est beau.
    - Allez, on se casse !
    - Attendez les mecs... Le matin, le soleil se lève ! C'est très beau.
    - Ah mais c'est alors c'est tous les jours la même chose...

    (pardon au Faucon, il va croire que je lui en veux...)

    RépondreSupprimer
  5. C'est vachement vrai en plus.

    La vérité sort de la bouche des lycéennes.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien ce genre de brèves simples et humaines. ;)

    RépondreSupprimer
  7. comment ça un coucher de soleil sur un ferailleur c'est pas beau???

    RépondreSupprimer
  8. Autant que je m'en souvienne, la vue vaut vachement le coup depuis la salle d'Histoire...

    RépondreSupprimer
  9. @ Mtislav : le Faucon a le dos large (et plumé).

    @ Audine : sauf si elles sont mineures. Veut pas avoir de problème avec la société, moi...

    @ Nemo : merci.

    @ Julien L. : des salles d'histoire, je ne vois pas le ferrailleur.

    @ L'Inositol : je comprends mieux vos résultats scolaires en histoire-géo... ;)

    RépondreSupprimer
  10. Je suis aussi amatrice de couchers solaires scolaires : je suis en Sologne, et de façon étonnante, les élèves ne sont pas tous habitués à regarder le ciel. Pourtant, sur la plaine couverte de forêt, depuis le 3e étage...

    RépondreSupprimer
  11. @ Stedransky : ah, la brume sur la Sologne au petit matin...

    RépondreSupprimer

Laissez-moi vos doléances, et je verrai.

La modération des commentaires est activée 14 jours après la publication du billet, pour éviter les SPAM de plus en plus fréquents sur Blogger.