dimanche 27 décembre 2009

Les SDF meurent de la misère !

A nouveau, un SDF est mort en France le 23 décembre à Marseille. Luc Mandret cite un article du Nouvel Obs à ce sujet.

A chaque fois, ces dépêches mal ficelées sont insupportables. En France, aucune personne ne meurt plus du froid ! Un SDF meurt du poids de la misère qui l'a atteint et a fait de lui ce qu'il est devenu. Le froid met à jour cette misère, mais il y a bien d'autres facteurs de décès, dont on ne parle quasiment jamais : l'alcoolisme, des maladies diverses et variées (la gangrène est très fréquente), les agressions, le vieillissement prématuré du fait de la vie dans la rue...

Le SDF est le produit de notre société, et sa mort n'en est que le reflet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-moi vos doléances, et je verrai.

La modération des commentaires est activée 14 jours après la publication du billet, pour éviter les SPAM de plus en plus fréquents sur Blogger.