lundi 12 juillet 2010

Martine Aubry présidente ? Tiens, les voyants et les devins occupent les médias.

Il y a des moments où l'on se demande si nos élites ont fait de l'histoire.

Ce week-end, une nouvelle batterie de sondage est parue, annonçant un duel très serré entre Nicolas Sarkozy et Martine Aubry si la présidentielle avait lieu maintenant, avec une Marine Le Pen à 11%, un Villepin à 10% et un Bayrou à 9. En clair, on est toujours dans la fiction la plus totale.

Que nous apprend l'histoire à propos de ces sondages deux ans avant l'échéance ?
  • En 1986, Jacques Chirac devait remporter sans problème son duel contre Mitterrand.
  • En 1993, Edouard Balladur était assuré d'être élu et d'écraser ses concurrents, de droite comme de gauche
  • En 2000, Lionel Jospin était sûr d'une large victoire.
  • En 2005, c'était Dominique de Villepin et Ségolène Royal qui auraient dû émerger deux ans plus tard.
Ces sondages paraissent à un moment où Nicolas Sarkozy rencontre des difficultés. Ce n'est pas la première fois qu'un président se retrouve dans une tourmente pareille, noyé dans le bruit des affaires. Ce soir, il va s'exprimer et je suis persuadé, malgré tout ce que je peux penser de lui, que le président de la République est encore capable de retourner l'opinion.

Méfions-nous, cher lecteur, et arrêtons de nous prendre pour des devins. Ce que l'histoire nous apprend, c'est que les soi-disant spécialistes de ces questions ont majoritairement été incapables de prévoir les résultats d'une élection deux ans avant. Seuls les résultats comptent. Autant de raison de continuer à s'exprimer et de rester actif politiquement pour préparer 2012.

8 commentaires:

  1. Déjà, un sondage où Dominique de Villepin fait jeu presque égal avec Marine Le Pen, ça pue le bidon. Ou au mieux le whishful thinking, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Marre des sondages. Il influence l'opinion, sans la responsabiliser ou l'éduquer.

    RépondreSupprimer
  3. Marre des SPAM asiatiques...

    @ Didier : là encore, je n'en sais rien. Cependant, ils minorent toujours le FN dans leurs sondages. Il faut, je suppose, rajouter à Le Pen quelques points en plus.

    @ Homer : tout à fait !

    RépondreSupprimer
  4. Il est marrant ce lien, tiens...

    RépondreSupprimer
  5. On est d'accord : il est capable de revenir !

    RépondreSupprimer
  6. @ Rubin : merci.

    @ Nicolas : on est souvent d'accord, c'est louche... :D

    RépondreSupprimer
  7. @ Romain : oui, aussi, c'est un autre effet possible.

    RépondreSupprimer

Laissez-moi vos doléances, et je verrai.

La modération des commentaires est activée 14 jours après la publication du billet, pour éviter les SPAM de plus en plus fréquents sur Blogger.