mercredi 12 novembre 2008

Comment je vois l'Europe de 2020...

Le redoutable Mtislav m'a linké dans une chaîne hier, pour savoir comment j'amerais voir l'Europe en 2020. Pour cela, il faut que je mette en avant quatre axes ou projets, et que je tague ensuite quatre gugusses pour faire la même chose. C'est ce qu'on appelle, dans la blogosphère, une chaîne...

Bizarrement, l'Europe est un sujet qui m'intéresse vraiment. J'attends avec impatience (je dois être un des seuls) la campagne des élections européennes de 2009. Alors, voici quatre idées que je pense primordiales. Elles ne vont pas forcément être différentes de celles que d'autres ont déjà évoquées, mais bon, faut se plier à la règle. Alors, pour moi, l'Europe de 2020 devrait... :
  1. être dotée d'institutions réellement démocratiques. Pour cela, le Parlement devrait seul avoir le pouvoir législatif, la commission ne devrait plus exister mais être remplacée par un gouvernement européen issu de la majorité parlementaire et responsable devant elle, avec des ministres connus des citoyens et ayant des tâches limités à ce que les citoyens des États ont bien voulu transférer pour une gestion commune. Tout cela devrait avoir une constitution qui fixe le fonctionnement politique de l'Union et se limite à cela.
  2. ne devoir s'occuper que de domaines qui lui sont effectivement confiés par les citoyens, et non par quelques gouvernants, à la fin d'un somment de 12 heures, sur un coin de table après le dessert et la poire. Pour cela, toute transmission de pouvoir à l'Europe devrait se faire par référendum tenu dans tous les pays le même jour et avec une campagne européenne. De même, des États pourraient demander qu'un domaine soit restitué, mais uniquement avec un vote populaire dans l'autre sens.
  3. avoir pour objectif d'amener l'ensemble du continent à un niveau de développement élevé, en menant des politiques redistributives spatialement et socialement. L'objectif est que tous les membres, à terme, bénéficient du même niveau de développement que le pays le plus développé de l'Union.
  4. être un modèle de droit démocratique et promouvoir la démocratie envers l'ensemble du monde. En même temps, l'UE devrait renoncer à tout rêve de domination mondiale militaire, trop coûteux, pour se concentrer sur le développement et sur le bonheur de ses habitants. L'UE, comme preuve de sa force, ne peut que pratiquer une politique de frontières ouvertes.
Voilà quelques vagues idées, mais ce sont des grands principes. Mtislav ne demandait pas non plus des projets précis avec moults détails.

Bon, maintenant, il faut que je tague quatre personnes. Je vais d'abord désigner Fabrice et Manuel, qui n'écrivent pas beaucoup en ce moment : cela leur donnera un sujet. Ensuite, je vais interroger Charlatan Crépusculaire, un peu absent en ce moment. Pour finir, un blogueur libéral, avec Penthièvre, qui n'a écrit qu'un seul billet depuis qu'il a ouvert son blog, sans doute en manque de sujets.. Au boulot, Messieurs !

10 commentaires:

  1. Que les foudres de Zeus et les diablotins des Enfers viennent me rôtir les fesses, que ma mère emménage chez moi, que mes voisins écolos deviennent d'affreux libéraux poilus des oreilles, rien ne me fera participer à une chaîne, je suis u nrebelle, j'ai un diplôme de l'académie Lorenzo Lamas pour le prouver donc je peux m'exclure de ce genre d'activités !

    Mais bon, si Manu fait un billet peut-être y répondrai-je...

    RépondreSupprimer
  2. @ Nicolas

    T'as pas idée, rien que de voir l'étendue de ma flemme ça me fatigue...

    RépondreSupprimer
  3. @ Nicolas : Merci !

    @ Fabrice : tu vois, tu l'as fait, c'est pas si terrible...

    RépondreSupprimer
  4. Tout-à-fait d'accord avec les 1, 2 et 4. Je trouve le trois un peu utopique ; en tout cas uniquement réalisable par le biais des trois autres.

    Très intéressant en tout cas. Je vois que j'ai été tagué par Manuel, alors je vais essayer de m'y mettre !

    RépondreSupprimer
  5. @ Rubin : utopique, peut-être, mais excitant, non ?

    RépondreSupprimer
  6. Mathieu est un grand utopiste et dans le contexte actuel je trouve que toutes ses propositions sont utopiques, mais bon, si on rêve du négatif ou du réaliste, c'est pas vraiment rigolo.

    RépondreSupprimer
  7. Touché, comme on dit en anglais.

    RépondreSupprimer
  8. @ Manuel : quel intérêt de faire de la politique sans utopie, franchement ?

    RépondreSupprimer

Laissez-moi vos doléances, et je verrai.

La modération des commentaires est activée 14 jours après la publication du billet, pour éviter les SPAM de plus en plus fréquents sur Blogger.