mardi 22 septembre 2009

La Poste en route vers la privatisation : échec apparent de la grève d'aujourd'hui.

Apparemment, la grève à la Poste n'est pas majoritaire. Les postiers semblent touchés par le même syndrome qui frappe en ce moment les enseignants et que je vous décrivais il y a quelques jours.

C'est grave, car personne ne se battra pour ce service public, vu le climat social. D'ailleurs, très peu de blogs de gauche en parlent ce matin. Reste à espérer que les votations citoyennes du 3 octobre, action gratuite mais marquante symboliquement, auront un réel succès.

En attendant, le carton rouge de la langue de bois est attribué à Dominique Paillé, pour cette phrase magnifique :

"les capitaux resteront à 100% publics et c'est juste une question de gestion interne et de concurrence sur le marché qui nous obligent à ce changement de statut, rien d'autre"

Ce qui est comique, c'est que personne n'est dupe (la privatisation sera une suite inéluctable de l'ouverture à la concurrence) mais que des personnages publics jouent encore à ce type de manipulation...

J'espère que personne n'est dupe...

12 commentaires:

  1. Ah ok, c'est comme avec FT ou GDF! Il n'y a pas à s'en faire alors! :oD

    RépondreSupprimer
  2. @ Nicolas : je n'avais pas vu le billet lorsque j'ai écrit le mien.

    @ Ferocias : ben oui, quelle idée...

    RépondreSupprimer
  3. Hop ! Pas de problème ! Je suis le premier à faire des billets politiques en oubliant de vérifier ce que les copains avaient produit.

    RépondreSupprimer
  4. @ Nicolas : difficile de tout suivre en même temps...

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que les français devraient s'appeler les autruches, tout le monde sait mais personne ne veut voir...

    RépondreSupprimer
  6. @ Nicolas : d'attention ?

    @ Sans Importance : les médias jouent à l'incroyance, mais je suis persuadé que nos concitoyens ne sont pas dupes.

    Drôle de pseudo que le tien...

    RépondreSupprimer
  7. Accidents du travail : le gouvernement et la majorité envisagent de taxer les indemnités journalières.

    Le ministre du budget, Eric Woerth, estime, mercredi 23 septembre, qu'imposer les indemnités journalières versées aux salariés victimes d'accidents du travail, serait une "mesure de justice".

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/23/accidents-du-travail-le-gouvernement-et-la-majorite-envisagent-de-taxer-les-indemnites-journalieres_1243970_3224.html#xtor=RSS-3208

    Conclusion : les salariés qui sont victimes d’accidents du travail sont des salauds de privilégiés.

    Les salariés qui sont victimes d’accidents du travail touchaient des indemnités journalières, et ils ne payaient pas d’impôts sur ces indemnités ? Ah, les salopards !

    Heureusement, Jean-François Copé et Eric Woerth vont supprimer les avantages de ces privilégiés !

    Jean-François Copé et Eric Woerth savent frapper les vrais privilégiés !

    RépondreSupprimer
  8. Supplique pour la poste. N’allez pas vous laisser fourguer un de ces monstres hybrides à bien vous pomper votre oseille

    http://ysengrimus.wordpress.com/2008/08/01/partenariat-public-prive-gaver-d%E2%80%99argent-public-l%E2%80%99accapareur-prive/

    Danger, arnaque, danger, arnaque, danger, arnaque.
    Paul Laurendeau

    RépondreSupprimer
  9. Comment se motiver pour faire reculer la droite aujourd'hui ? On a vu le résultat des manifestations de début d'année. Le manque de puissance des syndicats, le manque de communicatio, l'étouffement par le gouvernement au moment de l'affaire Clearstream et une votation citoyenne qui ressemble à celle du vote des étrangers aux élections locales, répétée chaque année sans succès. Il va falloir innover dans la mobilisation parce que c'est le découragement qui nous gagne.

    http://www.jeune-garde87.org/2009/09/22/la-poste-a-vendre/

    RépondreSupprimer
  10. @ Pazmany : je ne suis pas d'accord avec vous sur la faiblesse des syndicats. Le 29 janvier, la manifestation était énorme. Or, ce sont les dirigeants des syndicats qui ont suivi une stratégie stupide et qui se sont tirés une balle dans le pied. Dommage...

    RépondreSupprimer

Laissez-moi vos doléances, et je verrai.

La modération des commentaires est activée 14 jours après la publication du billet, pour éviter les SPAM de plus en plus fréquents sur Blogger.